Une grille interprétative unique du monde

Encore Delphine Horvilleur, à propos de l’intégrisme:

Dans un système individualiste qui tolère peu les normes imposées d’en haut, certains individus (sont) comme poussés à en consolider de nouvelles, pour faire taire toutes leurs voix intérieures. La consolidation d’une identité unique qui veut dire le « tout » de l’être colmate à elle seule toutes les failles.
Le discours fondamentaliste remplit parfaitement cette fonction. Il promeut une grille interprétative unique du monde, et se prête merveilleusement à l’illusion d’une identité « intégralement » définie par un système, et donc intégriste. Le « je » soudain réunifié peut disparaître, phagocyté par le « nous » des dogmes et des codes. L’intégrisme (..) se perçoit dans la fidélité absolue à un système intact qui l’a précédé et doit lui survivre.

Cela peut sans doute se dire aussi comme suit: Dieu est parfait; il s’est révélé; il nous reste à appliquer ce qu’il a dit. La religion est alors faite d’un certain nombre d’affirmations et de faits sûrs, « carrés »: on sait, c’est clair, fixe, rassurant; vrai; invariable.

(Voir Delphine Horvilleur: « Comment les rabbins font les enfants » pp.15-16)

Publicités

A propos Philippe Lestang

Auteur du livre "Le fait Jésus" (Actes Sud 2012) - http://www.plestang.com
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s