La vue est un sens tyrannique

« La vie n’est pas un flux d’images ininterrompu. Dès que nous battons des paupières, nous nous apaisons automatiquement.

La vue est un sens tyrannique. Mais si nous fermons les yeux nous reprenons le contrôle de notre esprit.
Nous ne pensons jamais à fermer les yeux, parce que nous avons peur de perdre un peu du spectacle de la vie… Pourtant il le faut.D’ailleurs nous clignons régulièrement des yeux. C’est comme du montage cinéma, c’est nécessaire pour séparer les scènes. Quand vous parlez à quelqu’un et que vous tournez la tête pour vous adresser ensuite à quelqu’un d’autre, votre cerveau (..) sépare les deux scènes par un battement de paupières qui fait comme un changement de chapitre. Une « respiration ». (..)
Lorsque nous clignons les yeux, nous avons un infime repos de un dixième de seconde.

Quand nous dormons (..) ce vide attire le plein, un film imaginaire intégral peut être diffusé à l’intérieur de notre crâne. Car notre cerveau a toujours besoin d’images. Puisque durant le sommeil il en est privé, il fabrique son propre cinéma en mélangeant celles qu’il a déjà enregistrées.(..) Le cerveau ne supporte pas de ne pas penser.

Bernard Werber, le sixième sommeil, roman – pages 70-71.

(« For What It Is Worth » = « A vous de juger ce que cela vaut ! »)

Publicités

A propos Philippe Lestang

Auteur du livre "Le fait Jésus" (Actes Sud 2012) - http://www.plestang.com
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s