Des dégâts irréparables peuvent venir d’une simple phrase

« On me proposait de parler, au choix, au nom des noirs ou au nom de la banlieue! Je n’ai pas les épaules pour ce genre de responsabilité. Aujourd’hui la moindre parole est montée en épingle. Il faut faire attention aux micros tendus. Des dégâts irréparables peuvent venir d’une simple phrase. »

Omar Sy – Interview dans Télérama du 27/01/16 p.10

Publicités

A propos Philippe Lestang

Auteur du livre "Le fait Jésus" (Actes Sud 2012) - http://www.plestang.com
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s