Pudeur

Aucun être n’a fini de se dévoiler. (..) Il en va des hommes comme il en va des textes. La seule lecture pudique des textes religieux est celle qui affirme qu’ils n’ont pas encore été complètement révélés, mis à nu par des lectures et des lecteurs passés.

    Delphine Horvilleur – En tenue d’Eve: Féminin, pudeur et judaïsme (Grasset 2013)

Publicités

A propos Philippe Lestang

Auteur du livre "Le fait Jésus" (Actes Sud 2012) - http://www.plestang.com
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s